Femme Equilibre, le bien-être au féminin

Femme Equilibre, le bien-être au féminin

Parce que se sentir bien dans son corps est la base de tout, je vous propose Femme Equilibre, pour que vous découvriez des solutions naturelles pour votre bien-être corporel et votre épanouissement.

Les problématiques typiquement féminines

J’accompagne les femmes depuis des années et j’ai pu ainsi constater quelles sont les problématiques pour les quelles les femmes cherchent des solution naturelles :

  • La fatigue
  • Les déséquilibres de la sphère intime (règles douloureuses et/ou abondantes, problèmes de fertilité, …)
  • Les éventuelles difficultés liées au moments de passage de la vie (naissance d’un enfant, ménopause, …)
  • Les problèmes digestifs, ou de surpoids

Dans toutes ces situations, un véritable mal être peut s’installer. Vous avez peut être la sensation que votre corps n’est plus votre allié, votre soutien. Au contraire, il se manifeste avec des douleurs, des tensions.

L’accompagnement Femme Equilibre pour votre bien-être

Lors des séances Femme Equilibre, je vous accompagne avec plusieurs outils :

  • Tout d’abord mon écoute bienveillante, parce que pouvoir partager vos problématiques est déjà le premier pas vers la bien-être !
  • Vient ensuite une alimentation adaptée au besoins de votre corps, selon la naturopathie, saine et riches en micronutriment (vitamines, minéraux, anti-oxydants, …), avec des moment de détox ou de revitalisation selon le besoin. Les changements alimentaires se font très progressivement, en douceur et dans le respect de vos habitudes et de vos goûts, de façon à ce que vous puissiez les intégrer durablement.
  • Autre pilier de l’accompagnement : le travail avec les plantes, les huiles essentielles, les élixirs ou autres compléments, des aides précieuses qui viennent soutenir notre organisme en apportant tous leurs bienfaits.
  • Et en parallèle un soutien émotionnel avec R.E.I., l’EFT, les soins énergétiques, la respiration, pour intégrer les changements en profondeur.

Ce qui change

Au fil des séances, vous sentirez une nouvelle légèreté s’installer, un nouveau bien-être. Vous apprenez à décrypter les messages de votre corps et ainsi à trouver avec lui un nouvel équilibre, en toute confiance. Par conséquent les douleurs et les tensions s’apaisent, la fatigue diminue, la sphère digestive et intime s’harmonisent. Et vos ressentis aussi !
En partant de mon cabinet, vous sentirez à chaque fois qu’une petite transformation s’est mise en oeuvre 😉

Ce cycle peut être fait également en prévention, par exemple si vous sentez la ménopause s’approcher, avant que tous les symptômes se manifestent !

Cet accompagnement se fait sur un cycle de 7 séances.

Témoignages :
Après 5 séances, je constate des progrès sur différents plans.
Tout d’abord en ce qui concerne la digestion, il y a beaucoup moins de perturbations. 
Pour mon stage au mois d’avril, je n’ai pas autant stressé que je l’aurais fait avant.
Parallèlement mes problèmes intimes ont quasiment disparu et j’ai moins de douleurs pendant les rapports.
Anaëlle, 23 ans.

Programme EndoCoaching - Vivre l'endométriose autrement
Pour le suivi de l’endométriose, je suis praticienne référente du réseau EndoCoaching – Vivre l’endométriose autrement, qui propose des accompagnements personnalisés en cabinet et du coaching en ligne.
La plante qui nous révèle l’amour…

La plante qui nous révèle l’amour…

Vous la connaissez déjà! C’est bien de la rose de Damas que je parle…

Même si elle n’avait pas d’autres propriétés, juste pour sa beauté et son parfum, nous l’aimerions!
Mais ce serait dommage de ne pas accepter les autres dons qu’elle nous fait très généreusement : ses vertus de guérison pour notre corps et notre coeur.
En la humant, on sent immédiatement la joie nous envahir: ses effluves transportent les molécules aromatiques qui constituent son huile essentielle et sont à eux seuls une véritable panacée.

Regardons de près ses propriétés et l’utilisation.

Sur le plan physique

En interne, elle est adoucissante des muqueuses, soulage les inflammations, calme une gorge enrouée, des intestins irrités. Elle apaise le coeur, stimule et fluidifie la circulation, calme les angoisses. Efficace pour les asthénies, elle calme l’insomnie et la nervosité tout en apportant joie et euphorie. Tonique utérin, elle équilibre les hormones, éveille la libido et peut soulager le syndrome pré-menstruel.

En externe, elle adoucit la peau et la raffermit, stimule la microcirculation, freine l’apparition des rides. Un massage à la rose vous fait sentir enveloppées d’une senteur magique qui apporte joie, volupté, douceur, bien-être!

Sur le plan émotionnel

Véritable baume aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, la rose apaise notre système nerveux, dans les situations de stress, anxiété, fatigue, tensions nerveuses.
Elle aide à apaiser les blessures anciennes qui nous empêchent de vivre pleinement la joie ici et maintenant, apporte réconfort et centrage lors des difficultés affectives. Elle apaise les tensions et les émotions qui nous agitent, les sentiments négatifs qui empêchent l’ouverture du coeur, comme la colère, la jalousie, la culpabilité. La rose facilite donc l’ouverture à l’autre et à nous mêmes, nous mettant dans un état calme et contemplatif.
Dans les situations de fatigue importante, d’épuisement avec irritabilité, elle nous permet de stabiliser notre humeur et apporter une grande sérénité.

Sur le plan symbolique

Elle nous inspire l’amour inconditionnel, la beauté, la féminité!

Comment l’utiliser

Infusion de pétales ou bourgeons: la tisane de rose de Damas (ou rose de Provins qui est sa descendante) est un véritable régal.  Selon la phase lunaire et la phase du cycle, vous pourrez la prendre pure (pleine lune ou ovulation) ou mélangée à de la mélisse par exemple pendant la phase pré-menstruelle ou de lune décroissante pour renforcer le côté calmant. 2 à 3 tasses/jour vous permettront de profiter de ses bienfaits.

Poudre de pétales:  à incorporer à une crème neutre ou bien en faisant une pâte avec de l’eau que vous poserez, laisserez agir puis rincerez, comme un masque, mais aussi dans des smoothies, des gâteaux, …

En macérat huileux: parfait pour les soins du corps.

En huile essentielle: pour voyager dans la douceur et volupté de son parfum. Elle est cependant l’huile la plus chère du marché, à réserver aux seules olfactions.

Comme vous savez que j’adore les smoothies, je termine avec cette délicieuse recette de smoothie anti-déprime pour les journées comme celle-ci, pluvieuses et bluesy…

Smoothie rose anti-déprime

1 cuillère à café de poudre de rose
1 tasse de fraises ou framboises
1 tasse de lait végétal (riz ou avoine ou coco)
1 goutte d’extrait de vanille

Mettez tout dans le blender et mixez.
Dégustez et accueillez la détente et le plaisir !

En toute harmonie,
Serena.

Une alliée précieuse contre la fatigue… les recettes de cuisine !!!

Une alliée précieuse contre la fatigue… les recettes de cuisine !!!

Voici donc une autre façon de profiter des vertus nutritionnelles de l’ortie : l’introduire dans vos menus !

Ce sera l’occasion de profiter également de ses fibres, toujours précieuses dans notre alimentation raffinée qui en manque souvent. Notre flore intestinale nous en sera reconnaissante.

Bien évidemment je parle ici de la plante fraîche – pour ceux de vous qui ont un jardin, n’oubliez jamais d’en laisser une petite partie en friche, cela vous permettra d’avoir de magnifiques orties dont vous cueillerez régulièrement les sommités pour qu’elles se renouvellent ainsi que de nombreuses autres plantes sauvages riches en nutriments. Si vous n’avez pas de jardin, profitez des beaux jours pour sortir en balade et repérer des endroits où elle pousse en abondance – quasiment partout en fait 😉 . Evitez bien sûr d’en cueillir le long de routes ou en bordure des champs en agriculture conventionnelle ! Dans votre cueillette, n’oubliez pas de laisser toujours un peu pour la nature et, une fois rentrés chez vous, dégustez votre récolte le jour même pour garder un maximum de nutriment et faites sécher ce qu’il reste pour les tisanes.

Je suis ravie de partager avec vous des recettes que j’aime particulièrement: des pancakes pour le petit déjeuner, risotto et omelette pour déjeuner et dîner, sans oublier le goûter avec un quatre-quarts !

 

Pancakes à l’ortie

200 g de feuilles d’ortie
400 ml de lait végétal
200 g de farine de riz
3 gros œufs
1 cuillère à café de sel
1 sachet de levure sans phosphates
2 cuillères à soupe d’huile d’olive + un peu d’huile pour la poêle

  1. Hachez finement les orties.
  2. Mélangez tous les ingrédients dans un saladier sauf la levure. Laisser la pâte se reposer pendant 1 heure. La pâte doit être un peu plus épaisse que la pâte à crêpe
  3. Ajoutez la levure.
  4. Graissez une petite poêle avec un peu d’huile d’olive et cuisez les pancakes des deux côtés comme les crêpes.
  5. A manger très chauds en version sucrée (beurre, sirop d’agave, miel, purée d’amandes…) ou salée (fromage frais de chèvre et ciboulette, saumon fumé, …)

Risotto printanier

240 g de riz pour risotto
200 g de feuilles et jeunes pousses d’ortie
2 échalotes
1 l de bouillon de légumes
2 cuillères à soupe de purée d’amande (blanche ou complète selon préférence)
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 pincée de sel
Huile d’olive
4 cuillères à soupe de parmesan

  1. Coupez les échalotes en fines lamelles et faites-les revenir dans une sauteuse avec de l’huile d’olive.
  2. Ajoutez le riz et faites-le griller à feu vif pendant 2 minutes.
  3. Réduisez la température de cuisson, ajoutez une louche de bouillon et les feuilles d’ortie, salez. Continuez à ajouter du bouillon au fur et à mesure que le riz l’absorbe.
  4. Quand le riz est cuit, retirez la sauteuse du feu, ajoutez la purée d’amande, la sauce soja, le parmesan, couvrez et laisser reposer pendant 5 minutes avant de servir.

 

Variation : Si vous mangez du gluten, cette recette est également délicieuse avec du petit ou grand épeautre en grains à la place du riz. Comme l’épeautre a besoin d’un temps de cuisson plus long, ajoutez les orties à moitié de la cuisson (environ 20-25 minutes).

 

Omelette à l’ortie

 

4 à 6 poignées des feuilles ou jeunes pousses d’ortie (pas de tiges épaisses)
4 œufs
3 càs de tamari
50 ml de crème végétale
½ gousse d’ail
1 pincée de sel marin aux herbes
2 càs d’huile d’olive

  1. Hachez grossièrement les feuilles d’ortie et faites-les revenir d’ortie dans une poêle avec l’huile d’olive.
  2. Battez les œufs avec le tamari, la crème, le sel et la ½ gousse d’ail écrasée et versez sur les orties. Laissez cuire à feu moyen.
  3. Retournez l’omelette et laissez cuire de l’autre côté.
  4. Servez chaud ou froid.

 

Quatre quarts sans gluten ni produits laitiers mais avec des orties !

150 g de farine de riz
50 g de farine de châtaignes
150 g d’huile d’olive ou de margarine végétale
1 sachet de levure sans phosphates
120 g de sucre
3 gros œufs
le zeste d’un citron
150 de jeunes pousses d’ortie
50 g d’amandes broyées

  1. Mettez les orties au cuiseur vapeur pendant quelques minutes, puis hachez-les finement.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Séparez les jaunes et les blancs d’œuf, dans deux bols. Battez les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir une crème.
  4. Versez l’huile dans cette crème, mélangez, ensuite les deux farines, le zeste de citron râpé et la levure.
  5. Montez les blancs en neige et très délicatement mélangez-les aux autres ingrédients.
  6. Pour terminer ajoutez les amandes broyées.
  7. Faites cuire au four à 180°C pendant 25 à 30 minutes.

 

« Après une cure d’ortie, l’on ressent assez rapidement un bien-être corporel accru, l’énergie et la force créatrice reviennent et l’on s’épanouit intérieurement comme extérieurement » Maria Treben, La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu, ed. Ennsthaler.

Faites-le vous-mêmes : produits de santé et beauté pour toutes les phases du cycle…

Faites-le vous-mêmes : produits de santé et beauté pour toutes les phases du cycle…

Apprenons à confectionner nous-mêmes les produits de soins qui correspondent aux différentes phases du cycle féminin et lunaire…

La phase pré-ovulatoire

 

Pendant la phase pré-ovulatoire, notre peau est naturellement plus tonique et élastique ainsi que mieux hydratée. Cela est possible grâce à l’importante production d’oestrogènes, qui ont un rôle stimulateur des cellules cutanées.

C’est d’ailleurs la phase qui correspond à l’archétype de la jeune fille, nous nous sentons en effet plus en forme, toniques, dynamiques, sveltes, pleines d’énergies.

Pour les femmes qui ont leur cycle au même rythme que les phases lunaires, la lune croissante renforce ce côté de renouvellement cellulaire. C’est grâce à cela qu’une femme ménopausée peut observer les mêmes changements au niveau de sa peau et de son corps en général, même si l’action est bien moins marquée que celle des hormones.

Dans cette période du cycle, nos veillerons donc à prendre soin de notre peau tout en douceur, sans besoin d’utiliser les ingrédients plus nourrissants et réparateurs que nous réserverons aux autres semaines. Pour les senteurs, nous aurons naturellement tendance à préférer les parfums légers, fleuris. Pas étonnant quand on sait que cette phase correspond énergétiquement au printemps : c’est comme si on en traversait un à chaque cycle ! C’est magique non ?

Eau miellée pour nettoyer le visage tout en douceur

Ingrédients :

1 flacon de 50 ml avec pompe

2 cuillères à café de miel plutôt liquide

25 ml de gel d’aloé véra

25 ml d’eau de géranium

10 gouttes d’huile essentielles de géranium bourbon

 

Versez les ingrédients dans le flacon, à froid.

Secouez bien jusqu’à ce que tout soit homogène (le miel mettra un moment pour fondre, il faut un peu de patience).

Matin et soir, lavez le visage à l’eau pure, puis prenez deux ou trois pressions d’eau miellée et massez délicatement le visage pendant une minute, pour que la peau puisse profiter au maximum de tous ces ingrédients qui lui font du bien. Personnellement je l’utilise également comme démaquillant sur un maquillage léger.

Grâce à la présence de miel et de l’huile essentielle de géranium, cette eau se conserve trois semaines à température ambiante. Evitez néanmoins de la garder dans un lieu exposé au soleil et à la chaleur.

Regardons maintenant de plus près les ingrédients…

Aloé véra : avec plus de 80 micronutriments (minéraux, vitamines, acides aminés) elle est un véritable soin pour notre peau. Elle hydrate et adoucit, favorise la cicatrisation ainsi que la production de collagène responsable du tonus et l’élasticité de la peau. Elle a également des propriétés anti-infectieuses.

Miel : également riche en sels minéraux et en vitamines A, B et C, il est antiseptique et tonifiant, cicatrisant, antioxydant, hydratant et revitalisant. Donne de l’éclat à la peau et la nourrit en profondeur.

Eau florale et huile essentielle de géranium : une des huiles et eaux essentielles pour la peau, aux propriétés régénérantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes. Efficaces pour limiter l’apparition des rides.

 

 

Bonne réalisation et utilisation de cette eau miellée…

Serena

Article paru dans la revue “Rêve de Femme” n°41 printemps 2016

Une alliée précieuse contre la fatigue !

Une alliée précieuse contre la fatigue !

L’équinoxe de printemps est passé, les énergies printanières sont déjà là depuis un moment et pourtant la fatigue hivernale ne nous a pas encore quittées… La grippe fait encore des ravages (j’en sais quelque chose 😉 ) et le système immunitaire qui lutte contre les virus encore bien présents prend une grande partie de nos forces…

Alors, au programme, de bonnes nuits réparatrices (finies les soirées devant l’ordi jusqu’à tard, on se fixe une heure et on s’y tient !), une alimentation légère et revitalisante et on demande de l’aide à nos amies les plantes.

Celle dont je vous parle aujourd’hui est une de mes préférées : l’ortie !

Une des herboristes qui m’a transmis la passion pour les simples, Sarah-Maria LeBlanc, raconte cette histoire : « avant l’ortie était d’un magnifique jaune doré et ses feuilles n’étaient point piquantes. Tout le monde connaissait ses vertus et on en faisait grand usage. Un jour, fatiguée d’être cueillie et mangée, elle alla voir le bon Dieu et lui demanda de la rendre moins belle, pour que les humains ne la cueillent plus. Dieu la rendit verte, pour qu’elle se confonde avec les autres herbes. Mais, vous pouvez bien imaginer, elle était tellement précieuse que les hommes et les femmes la cherchèrent et la cherchèrent et finirent par la trouver. Elle retourna voir le bon Dieu en se plaignant et celui-ci ajouta le piquant des feuilles et tiges. Grâce à cette nouvelle caractéristique, plus personne ne voulut s’approcher d’elle et l’ortie pu enfin se répandre à sa guise sans craindre la cueillette. Seuls les connaisseurs ne se laissent pas décourager par son côté urticant et continuent à en ramasser pour ses innombrables qualités ».

Ce petit conte nous dit bien que cette plante, peu accueillante, recèle en elle bien de vertus.

  1. Tout d’abord elle est réconfortante, un véritable tonique pour notre organisme ! Elle donne force et courage et soutient le corps et l’esprit dans les périodes de fatigue et de baisse de régime.
  2. Elle est très nutritive, grâce à
  • de nombreux minéraux : fer, magnésium, potassium, calcium
  • des vitamines : notamment B2, B5, B9, K, C et pro-vitamine A
  • des oligo-éléments : manganèse, silice, soufre
  • de la chlorophylle en grande quantité, qui assainit la flore intestinale, permet la détoxication et contribue à l’équilibre acido-basique
  • des protéines très équilibrées (5 à 8 g pour 100g de plante fraîche ou 40% sur plante sèche)
  1. Elle est diurétique, dépurative et détoxifiante – elle débarrasse l’organisme des toxines et des déchets et permet donc de soulager la fatigue et calmer les douleurs qui sont dues aux même toxines, ex. douleurs articulaires, musculaires, …

 

Dommage alors de s’en priver à cette saison où nous avons besoin d’un coup de pouce pour nous booster après l’hiver et nous débarrasser des toxines qui piègent notre énergie.

Mais comment l’utiliser ?

Si vous êtes du genre pressé il existe des gélules avec les feuilles broyées (en magasin bio) ou bien la teinture mère (en pharmacie). Il faudra en prendre 3 fois par jour – pour la posologie se référer aux préconisations du laboratoire.

Mais si vous en avez le temps – et je vous conseille de vous le donner 😉 – optez plutôt pour des tisanes, cela vous fera une pause détente et réconfort en même temps. 3 à 4 tasses par jour, en raison de 4 feuilles par tasses ou bien 1 cuillère à soupe de feuilles broyées. Pour celles qui ont un jardin, n’arrachez plus les jeunes pousses, ne les regardez plus comme une mauvaise herbe ! Cueillez-les régulièrement (avec des gants 😉 ) et faites les sécher pour avoir votre tisane toujours sous la main. Attention ne cueillez pas l’ortie une fois que la plante est en fleur.

A quel moment ? L’ortie peut être consommé à tout moment et dans toutes les phases du cycle. Mais c’est vrai que son énergie nutritive, le soutien qu’elle apporte à la rate et au foie en font une plante magnifique pour la phase pré-ovulatoire et en lune croissante.

Il existe également d’excellentes recettes pour introduire l’ortie dans votre assiette : je vous parlerai de cela dans le prochain article.

En toute harmonie,

Serena.