40 ans : pourquoi notre réponse au stress change et comment ajuster notre vie !

40 ans : pourquoi notre réponse au stress change et comment ajuster notre vie !

Entre 40 ans et 50 ans vous pouvez vous sentir physiquement et émotionnellement différentes de ce que vous avez connu auparavant.
Vous pouvez avoir la sensation de faire face au stress moins facilement.
D’être par moment à fleur de peau, avec une sensation de fragilité que vous ne connaissiez pas avant.
Votre sommeil peut être moins récupérateur, parfois perturbé. Et une nuit blanche ou juste plus courte se révèle beaucoup plus difficile qu’il y a quelques années.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule ! Pendant cette dizaine de notre vie, nous avons 3 fois plus de probabilité d’avoir des problèmes de stress, insomnie, anxiété et même dépression.

Pour ma part, j’ai 43 ans, et je me rends compte par exemple que j’ai plus de difficulté à être dans l’action. Je suis obligée de m’accorder des temps de récupération plus importants qu’avant. Mes archétypes d’intériorisation prennent lentement mais sûrement le dessus sur ceux de l’action !.
De même je m’inquiète plus qu’avant pour les enfants, pour tout ce que j’ai à gérer, etc.

40 ans et la baisse de progestérone

En fait, vous êtes – nous sommes ! – tout simplement en train de nous préparer à cet évènement majeur de notre vie qui est la ménopause !
Concrètement, après nos 40 ans, même si nous sommes toujours fertiles et tout se passe bien dans nos cycles, notre production hormonale commence à se modifier. Et en particulier, la production de progestérone.

Pour rappel, la progestérone est une hormone produite par les ovaires après l’ovulation.
Cette hormone a une influence considérable sur notre axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (axe HHS), c’est à dire la commande “centrale” du cerveau sur nos surrénales – glandes qui gèrent notre réponse au stress.
En effet, la progestérone permet tout d’abord la production de nouvelles terminaisons nerveuses dans l’hippocampe qui gère cet axe HHS.
Et deuxièmement la progestérone est convertie en une hormone appelé allopregnanolone qui agit sur nous un peu comme un valium naturel :-O en réduisant par exemple la production de cortisol, hormone du stress.
Donc, pour résumer, la progestérone protège notre système nerveux et équilibre notre gestion du stress.

Vous comprenez donc qu’à partir de 40 ans, la progestérone étant produite en moindre quantité, nous sommes moins protégées vis à vis des stress, ce qui nous donne une sensation d’être plus fragiles.

 

Deux considérations

Ces effets peuvent être difficiles à vivre dans une société où on a l’illusion de devoir être toujours au top !
Mais il y a tous d’abord deux considérations à prendre en compte.

Premièrement, c’est i-né-vi-ta-ble ! Nous ne sommes ni les premières ni les dernières femmes à avoir des changements hormonaux après 40 ans.
Avant de nous précipiter sur les compléments alimentaires, plantes, etc. qui nous permettent de mieux dormir, gérer nos émotions, faire face à l’énorme quantité d’activités que nous gérons, il me semble important de faire une travail d’acceptation de ce cycle naturel.
Nous allons ainsi trouver la réponse probablement dans un plus grand détachement vis-à-vis des stress extérieurs, dans une écoute plus bienveillante de notre besoin de repos. En tout cas, c’est ce que les archétypes dominants dans notre deuxième partie de vie nous demandent !
Nous finissons par intégrer la sagesse de la tortue 😉

Deuxièmement, les choses vont quand même s’améliorer après la ménopause. En effet, les surrénales finiront par prendre le relais des ovaires et commenceront à produire un peu de progestérone. Et notre corps et cerveau finiront par s’adapter à la moindre quantité de cette hormone.

Et en attendant, que faire ?

40 ans : comment ajuster votre vie !

 

  1. La première chose à faire est probablement d’ajuster votre style de vie pour que les situations qui génèrent du stress soient moindres. Cela peut vouloir dire moins remplir l’agenda, rentrer 15 minutes plus tôt du travail pour pouvoir se poser un tout petit peu, prendre un bains chaud de temps en temps, marcher dans la nature. Pour celles qui ont des enfants, arrêter de tout vouloir gérer et faire les choses à leur place ( tiens, tiens ça me parle ça 😉 ) !
    L’Enchanteresse (archétype qui prédomine à partir de 40 ans, voir plus bas) est claire là dessus : il faut faire du tri dans notre vie !
  2. Apprenez des techniques de gestion du stress : relaxations, visualisations, respiration …
  3. Vous pouvez soutenir votre production hormonale tout naturellement avec des plantes. Cela ne veut pas dire que votre taux hormonal reviendra celui de vos 20 ans 😉 néanmoins les plantes peuvent apporter à notre corps les micro-nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement jusqu’au bout ! Alchémille, achillée millefeuille, igname sauvage, vont aider si prises en deuxième partie du cycle pour produire la progestérone en bonne quantité. Les plantes adaptogènes quant à elles vont soutenir l’axe HHS.
  4. Une supplémentation en Magnésium+B6 est presque indispensable :-O !
  5. Faites de l’exercice régulier – il est prouvé que cela maintien un profil hormonal correct. Certaines pratiques comme l’hormone yoga, luna yoga, qi gong de la femme sont particulièrement indiquées car elles ont été conçues pour travailler sur les hormones. Mais globalement, toute sorte d’exercice physique sera bénéfique.
  6. Dormez une quantité d’heures suffisante et de qualité : le sommeil joue un rôle important dans la production hormonale – dormir aide à éviter le déséquilibre de l’axe HHS qui module notre réponse au stress.
  7. Rééquilibrez votre alimentation ! Introduisez un max de légumes verts, de superaliments, de micro-nutriments. Trois aliments incontournables pour la santé de notre appareil féminin : les brocolis, l’avocat, les poissons gras (saumon, sardines, maquereaux).
  8. Participez à des cercles de femmes : il est prouvé que des femmes qui font des activités régulières ensemble  – et plus spécialement des activités où les fréquences du cerveau sont plus basses (état de relaxation) – voient leur production hormonale se synchroniser et s’équilibrer.
  9. Renouez avec votre Enchanteresse – l’archétype qui correspond à la phase pré-menstruelle mais aussi à cette période de la vie. Elle vous enseigne à vous détacher progressivement de l’intensité de l’action pour devenir plus intériorisée et intuitive. Elle vous apprend à créer votre nouvelle vie après 40 ans, une fois sorties des diktats que notre société impose souvent aux femmes dans leur première partie de vie. Vous trouverez des rituels pour apprendre à vous connecter à l’Enchanteresse dans mon livre “Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin” ed. Le Courrier du Livre.
  10. Et surtout, surtout, acceptez-vous avec toutes vos fragilités, même si la vie vous semble dure par moment. Imaginez que parfois c’est l’environnement qui peut s’adapter à nos nouveaux besoins et pas viceversa !!!

 

Mes propositions pour vous accompagner

🌸

Retraites féminines Reliance

3 stages en résidentiel
12-14 avril Femme Cyclique
26-28 juillet Femme Guérisseuse
4-6 octobre Femme Sacrée

🌸

Accompagnement individuel Femme Equilibre

naturopathie et équilibre émotionnel pour vous soutenir en douceur

🌸

Livre “Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin” ed. Le Courrier du Livre

Serena Zigrino Auteure Livre Rituels de Femmes pour explorer les secrets du cycle féminin

 

Sources :
womeninbalance.org/2016/12/13/womens-health-and-hormonal-axes/
www.larabriden.com/real-reason-stress-hits-hard-in-your-40s-adrenal/

Rituels d’automne

Rituels d’automne

 

La saison de l’enchanteresse, tout comme la phase correspondante dans le cycle féminin, est difficile pour beaucoup.
Premièrement il y a la fatigue : nous n’avons pas le temps de nous reposer du surmenage de la rentrée que déjà le froid et le manque de lumière apportent un nouveau stress à notre organisme. Deuxièmement, l’enchanteresse nous secoue en profondeur côté émotions : elle nous demande de faire le bilan de l’année, de regarder dans nos vies en toute sincérité, mettre de l’ordre pour être prêtes à l’intériorisation hivernale. Un peu comme un animal qui range sa tanière avant l’hibernation, hi hi!

Cela peut donner naissance à des sentiments difficiles à vivre : nous pouvons nous sentir de mauvaise humeur, irritables ou bien hypersensibles, les émotions à fleur de peau, voir déprimées. Jamais comme en cette saison la vie nous envoie des expériences qui nous demandent de regarder au delà de l’apparence visible, de nous connecter à nos ressentis profonds…

Que pouvons nous faire pour traverser cette saison sans trop de dureté ? Encore une fois, nous recentrer sur l’essentiel, nous, notre corps, nos émotions.
La magie de l’automne m’inspire ces rituels. Ils vous demanderont de renoncer à d’autres activités énergivores pour laisser places à ces moments de détente : c’est aussi cela le tri automnale dont je parlais – oser renoncer, oser dire non pour se concentrer sur ses besoins essentiels !

  • 1er rituel : Sortez dans la nature au coucher du soleil

Le moyen le plus simple pour être en accord avec le rythme naturel de notre corps est de rester en lien avec celui de la nature. Dans nos maisons, nous pouvons profiter de la lumière artificielle même pendant la nuit, en leurrant notre cerveau et notre production hormonale qui s’en trouvera altérée (problèmes de sommeil, d’humeur, de régulation du poids, du cycle féminin, etc). Mais si nous sommes à l’extérieur quand le soleil se couche, notre cerveau recevra le signal d’arrêter la production d’hormones de la vigilance pour laisser place à celles du sommeil. N’hésitez donc pas à bien vous couvrir et aller marcher le soir au coucher su soleil, observez les changements dans les couleurs, connectez-vous énergétiquement aux arbres et ressentez l’harmonie profonde qui circule en vous.

A faire 3 fois dans la semaine

  • 2ème rituel : L’enchanteresse mijote ses potions dans le chaudron

Côté tisanes, la mélisse que nous avons récoltée en été, nous offre un baume pour notre humeur maussade, nous reconnecte à la lumière dans les jours où celle du soleil est moins présente.
Pour celles qui subissent particulièrement la déprime automnale, tournez-vous vers le millepertuis et sa capacité à nous redonner une vision positive de la vie.

Une tasse par jour.

  • 3ème rituel: Étirement du méridien du poumon

Poumon et gros intestins sont les organes énergétiquement liés à cette saison. Jour après jour, cet exercice les renforce et apaise la tendance mélancolique automnale…

Position : Debout, les jambes écartées à la larguer des épaules. Croisez vos pouces derrière votre dos.
Mouvement : Fléchissez le buste en avant avec bascule des deux bras par dessus la tête.  Laissez bien tomber la tête. Effectuez au moins 5 respirations dans cette positions, en essayant, à chaque expiration, de monter les bras un peu plus à la verticale.
En vous relevant, vous devriez ressentir une belle sensation de chaleur diffuser dans le haut du corps voir dans le ventre.

A faire tous les matins, au réveil.

  • 4ème rituel : Respirez à pleins poumons !

Le soir, au coucher, effectuez cette respiration qui aidera à apaiser vos émotions (colère, frustration, tristesse, rumination, etc) en les transmutant en énergie constructive.

Allongez-vous ou asseyez vous confortablement et passez ne revue tout votre corps, pour trouver la ou les parties dans les quelles cette émotion se manifeste (cela se manifeste par des douleurs, des tensions, ou bien des parties “oubliées”de votre corps). Dirigez votre souffle vers ces zones, comme si votre nez se trouvait à cette endroit là. Après quelques respirations, imaginez qu’en expirant cette émotion sorte de vous, emportée par le souffle. Visualisez ensuite, cette fois-ci sur l’inspiration, qu’une émotion agréable prend la place (amour, joie, bienveillance, plaisir).

A faire 5 minutes tous les soirs au coucher.

  • 5ème rituel : Des câlins !

Les câlins permettent de libérer les hormones du plaisir et de la détente et apaisent les tensions.
La peau étant associée aux organes de l’automne, jamais comme en cette saison notre corps a besoin d’être choyé, caressé, touché !
Offrez-vous un massage. Après la douche, au lieu d’appliquer la crème mécaniquement, faites vous un vrai auto-massage, en donnant de l’amour à votre corps. Faites des câlins à vos enfants ou petits enfants, des big hugs à tous vos proches ! Et si vous avez un partenaire, n’hésitez pas à lui exprimer votre besoin de contact, d’attention, de tendresse, de sensualité !

A faire le plus possible !

Je vous souhaite une magnifique automne aux couleurs chatoyantes et je vous dis à très bientôt pour un article sur les recettes et les aliments qui nous soutiennent en cette saison.

En toute harmonie,
Serena.

La plante qui nous révèle l’amour…

La plante qui nous révèle l’amour…

Vous la connaissez déjà! C’est bien de la rose de Damas que je parle…

Même si elle n’avait pas d’autres propriétés, juste pour sa beauté et son parfum, nous l’aimerions!
Mais ce serait dommage de ne pas accepter les autres dons qu’elle nous fait très généreusement : ses vertus de guérison pour notre corps et notre coeur.
En la humant, on sent immédiatement la joie nous envahir: ses effluves transportent les molécules aromatiques qui constituent son huile essentielle et sont à eux seuls une véritable panacée.

Regardons de près ses propriétés et l’utilisation.

Sur le plan physique

En interne, elle est adoucissante des muqueuses, soulage les inflammations, calme une gorge enrouée, des intestins irrités. Elle apaise le coeur, stimule et fluidifie la circulation, calme les angoisses. Efficace pour les asthénies, elle calme l’insomnie et la nervosité tout en apportant joie et euphorie. Tonique utérin, elle équilibre les hormones, éveille la libido et peut soulager le syndrome pré-menstruel.

En externe, elle adoucit la peau et la raffermit, stimule la microcirculation, freine l’apparition des rides. Un massage à la rose vous fait sentir enveloppées d’une senteur magique qui apporte joie, volupté, douceur, bien-être!

Sur le plan émotionnel

Véritable baume aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, la rose apaise notre système nerveux, dans les situations de stress, anxiété, fatigue, tensions nerveuses.
Elle aide à apaiser les blessures anciennes qui nous empêchent de vivre pleinement la joie ici et maintenant, apporte réconfort et centrage lors des difficultés affectives. Elle apaise les tensions et les émotions qui nous agitent, les sentiments négatifs qui empêchent l’ouverture du coeur, comme la colère, la jalousie, la culpabilité. La rose facilite donc l’ouverture à l’autre et à nous mêmes, nous mettant dans un état calme et contemplatif.
Dans les situations de fatigue importante, d’épuisement avec irritabilité, elle nous permet de stabiliser notre humeur et apporter une grande sérénité.

Sur le plan symbolique

Elle nous inspire l’amour inconditionnel, la beauté, la féminité!

Comment l’utiliser

Infusion de pétales ou bourgeons: la tisane de rose de Damas (ou rose de Provins qui est sa descendante) est un véritable régal.  Selon la phase lunaire et la phase du cycle, vous pourrez la prendre pure (pleine lune ou ovulation) ou mélangée à de la mélisse par exemple pendant la phase pré-menstruelle ou de lune décroissante pour renforcer le côté calmant. 2 à 3 tasses/jour vous permettront de profiter de ses bienfaits.

Poudre de pétales:  à incorporer à une crème neutre ou bien en faisant une pâte avec de l’eau que vous poserez, laisserez agir puis rincerez, comme un masque, mais aussi dans des smoothies, des gâteaux, …

En macérat huileux: parfait pour les soins du corps.

En huile essentielle: pour voyager dans la douceur et volupté de son parfum. Elle est cependant l’huile la plus chère du marché, à réserver aux seules olfactions.

Comme vous savez que j’adore les smoothies, je termine avec cette délicieuse recette de smoothie anti-déprime pour les journées comme celle-ci, pluvieuses et bluesy…

Smoothie rose anti-déprime

1 cuillère à café de poudre de rose
1 tasse de fraises ou framboises
1 tasse de lait végétal (riz ou avoine ou coco)
1 goutte d’extrait de vanille

Mettez tout dans le blender et mixez.
Dégustez et accueillez la détente et le plaisir !

En toute harmonie,
Serena.