Rituels de la tradition celtique avec le sang des règles

Rituels de la tradition celtique avec le sang des règles

Les traditions anciennes, et la tradition celtique en fait partie, honoraient la nature et ses manifestations.
Le sang des règles donc n’était pas vu comme sale ou impur mais plutôt comme un symbole de la fertilité féminine.
Les femmes étaient en effet considérées comme créatrices de vie, reliées aux déesses.

Dans cet article, je te présente le fruit de mes recherche autour des rituels, issus de la tradition celtique, avec le sang des règles.
Ce que j’aimerais mettre en avant, c’est que ces rituels n’avaient rien à voir avec la magie, les images sulfureuses que des siècles de christianisme ont fait naître autour de tout ça.
Ils sont au contraire comme tu verras un hymne à la vie !

 

Ce qui nous reste de la tradition celtique

 

 

Tout d’abord je voudrais partager avec toi une considération.
Quand on recherche des rituels issus de la tradition celtique il faut considérer trois limites.

1) La tradition celtique est une tradition orale, donc nous n’avons pas de traces écrites qui nous permettent d’établir avec certitude ce que les rituels peuvent avoir été.

2) Elle a subi une vaste répression par le christianisme (massacre des païens qui continuaient leurs pratiques).

3) Ce qui avaient résisté à la première vague de répression et qui persistait dans le folklore européen a été balayé par la chasse aux sorcières des siècles 14ème au 18ème !!!

Donc à chaque fois qu’on parle de rituel celtique c’est plutôt quelque chose qui s’inspire à ce qui aurait pu être à cette époque.
La tradition nordique ayant été davantage épargnée (christianisation plus tardive), beaucoup de rituels attribués au celtes ont en réalité une origine nordique, qui était proche mais pas identique.
D’autant plus qu’avec la Wicca et autres courants païens, on a mis toutes ces traditions dans le même chaudron !

L’autre pilier sur le quel on peut se baser est notre mémoire.
Les celtes ont vécu pendant 1500 – 2000 sur nos terres.
Nous portons donc une forte mémoire de ce qu’ils ont laissé, qui se retrouve dans notre culture, notre folklore quand on cherche bien 😉 .
A partir de ça, en méditant dessus et en demandant de l’aide aux esprits, aux déesses, nous pouvons nous souvenir.

Les rituels

 

Tout d’abord le sang menstruel est considéré comme une puissante protection.
Les prêtresses le mettaient sur leurs objets sacrées, l’utilisaient pour modeler des talismans avec la terre cuite et le sang, sur lesquels les symboles sacrés étaient inscrits.

Le sang pouvait aussi être utilisé pour par exemple sceller la porte d’entrée d’une maison ou étable pour que les mauvais esprits ne rentrent pas (souvent mélangé à des potions d’herbes protectrices).  On récitait des incantations en même temps et on pouvait graver des symboles sur le seuil de la porte.

Il faut considérer que chez les celtes, les femmes avaient une importance sociale très élevé, contrairement au monde romain par exemple.
Elles pouvaient posséder des terres, divorcer.
La virginité n’était pas une valeur comme chez les chrétiens, car elle ne portait pas à la procréation qui était importante à cette époque. Même les prêtresses pouvaient avoir des enfants.
Donc forcément le regard porté sur le sang menstruel était différent, il était fluide porteur de vie et aucunement impur comme dans d’autres traditions.

Des potions purificatrices à base d’argile (ou autre terre), plantes, et sang menstruel étaient utilisées pour s’enduire le corps avant de plonger dans l’eau (bassine ou rivière) pour se purifier, avant par exemple une cérémonie, un acte divinatoire, etc.

Les potions divinatoires à base de plantes qui donnent un état de conscience altéré était très probablement mélangées à du sang menstruel.

Le sacre du roi

 

Le sang des prêtresses était considéré comme encore plus sacré que celui des autres femmes. On sait aujourd’hui que le sang menstruel a un niveau vibratoire très élevé.
Celui de ces femmes devait donc l’être d’autant plus. En effet leurs pratiques spirituelles augmentaient considérablement leur niveau énergétique global.
(Jeûne, méditation, rituels, travail avec les plantes, ..)

Dans les îles britanniques, être marqué par le rouge signifiait que la personne était choisie par la déesse.
Le mot celtique «ruadh» signifie en effet à la fois rouge et royal.
Cela peut nous laisser imaginer que dans le sacre du roi, il y a avait aussi une « onction » avec le sang de la Grande Prêtresse. Certain.e.s pensent même à une boisson qui en contenait.
Ce n’est qu’une supposition, mais qui n’a rien de fantastique !
On sait en effet qu’on devenait officiellement Roi en s’unissant sexuellement avec la Grande Prêtresse en tant que représentante de la Déesse de la Souveraineté.

La Déesse et la Terre pour les Celtes étaient la même chose.
Le Roi s’unissait symboliquement à sa Terre pour être consacré.
C’est donc possible que l’union ait eu lieu pendant les saignements de la Prêtresse. Qu’elle lui ait par exemple dessiné sur le corps des symboles avec son sang. (D’où l’expression d’être marqué par le rouge). Ou même préparé une potion à boire.

Il faut considérer que pour les Celtes tout commençait dans l’obscurité et la mort symbolique. Par exemple l’année commençait à la saison obscure début novembre avec Samhain, qui a donné la fête des Morts. Toute initiation symbolique, pour devenir druide.sse ou roi.reine, commençait par des épreuves. Elles permettaient de traverser la mort de l’ego pour mieux servir les dieux et les déesses.
Je crois que c’est dans ce sens là qu’il faut lire ce rituel d’intronisation.
Ça renforce donc l’idée de l’union sexuelle pendant les règles – mort symbolique.

Donner à boire le sang menstruel à l’homme aimé c’est une façon très puissante de sceller l’union.
Attention car le lien reste pour toujours tant que notre corps existe, même après séparation. Mieux vaut donc bien choisir à qui on le donne à boire 😉 !

D’autres mémoires …

 

Dans la tradition germanique, les œufs de la déesse Eostre étaient traditionnellement colorés en rouge et déposés sur des tombes pour nourrir les morts pour l’au-delà.
On peut imaginer encore une fois qu’au début les œufs étaient trempés dans du sang menstruel. (Car l’œuf est bien sûr un symbole de la force de création de la femme). Et que le sang était donné à la Terre pour nourrir la nature, mais aussi le morts, les esprits, etc. Et cela chez les Celtes aussi probablement.

Une fois que la femme était ménopausée, on considérait que le sang menstruel ne sortait plus d’elle, mais restait dans son corps. Elle grandissait donc en puissance et sa parole devenait d’autant plus dispensatrice de sagesse.

Un symbole qui peut nous renvoyer à l’importance que le sang féminin et les organes génitaux de la femme avaient chez les celtes sont les Sheila-Na-Gig. Il s’agit de haut-reliefs de femmes montrant leur vulve ouverte.
Les Sheila-Na-Gig se trouvent sur les portes des tours médiévales, maisons, églises et puits saints en Irlande et Angleterre. On estime que plus d’une centaine existent encore aujourd’hui.
Même si on ignore leur rôle (protection, dissuasion, …) les historiens sont pour la plupart d’accord sur le fait qu’elles sont un héritage des représentations païennes qui existaient dans les îles britanniques au temps des celtes, transportées dans le monde chrétien médiéval.

Les couleurs blanc et rouge étaient très présentes dans les rituels pour la fertilité. Probablement rouge pour le sang menstruel et blanc pour le sperme.
Ces deux fluides qui symbolisaient les deux forces qui régissent le monde et de leur équilibre tout découlait.
A Avalon il existe deux sources sacrées majeures (une rouge, une blanche).

Rituel avec l’armoise, l’argile, l’eau et le sang des règles

 

Pendant les règles la frontière entre la conscience et l’inconscient et plus subtile. Il est plus facile d’avoir des visions, des révélations venant de notre sagesse profonde.

Ce rituel permet de faciliter les rêves qui sont l’accès à notre vérité profonde pendant la nuit.
Il est donc à pratiquer avant de se coucher.
Il réunit l’armoise, plante maîtresse de la période menstruelle, porteuse de vision, les deux éléments féminins, la terre et l’eau et ton sang.

Prépare une infusion d’armoise assez concentrée. Utilise-la pour préparer un cataplasme d’argile rouge. Ajoute un peu de ton sang menstruel.
Recouvre ton corps tout entier, cheveux compris par ce cataplasme.
Masse toi longuement pour bien faire pénétrer les substances actives dans ta peau (c’est en même temps un excellent soin pour la peau).
Ensuite rince abondamment sous la douche.
Enveloppe-toi dans un tissu ou peignoir douillet et couche toi aussi tôt.
Tes rêves seront intenses et révélateurs !

 

Et maintenant ?

 

Qu’est-ce qu’il nous reste après la christianisation du monde celte ?

En opposition aux Déesses païennes qui célébraient le sang menstruel dans les rites, la Vierge ne saigne pas tous les mois. Elle est « pure ».
Le sang menstruel est donc revenu à Marie Madeleine qui d’ailleurs aurait été enseignée aussi selon les rites celtes.
Est-ce le chemin pour renouer avec ces rites de la tradition celtique ? 😉

 

 

crédit image : https://magdalenmysteryschool.com/

 

 

50 nuances de sérénité et bien-être

50 nuances de sérénité et bien-être

A la rentrée c’est facile de se sentir fatiguée et submergée par tout ce que nous avons à gérer.
Pour rester centrée, je me suis amusée à faire la liste de 50 points qui me donnent sérénité et bien-être et me rendent pétillante de vie à l’intérieur comme à l’extérieur.
Et comme j’ai absolument aimé l’idée je me suis dit que je ne pouvais pas la garder pour moi.
Certains points sont plus pratiques et simples et d’autres …. c’est le travail d’une vie !
Certains sont à adopter pour toujours et d’autres sont plus ponctuels.
Les voici …

  1. Me connecter avec la nature le plus souvent possible
  2. Boire un jus de légumes tous les matins
  3. Manger des aliments qui nourrissent mon corps et non mes dépendances ou mes habitudes
  4. Libérer les émotions profondes pour garder mon énergie libre
  5. Ecouter ma vérité …
  6. … et exercer mon courage en l’exprimant !
  7. Marcher tous les jours 30 minutes dans la nature
  8. Suivre un programme de méditation
  9. Planifier des week-ends ressourçants
  10. Pratiquer du yoga, du qi-gong ou une autre activité qui fait du bien à mon corps et mon esprit en accord avec mon cycle féminin
  11. Même dans le bien-être et la spiritualité ne pas suivre les tendances mais l’appel du cœur
  12. Réduire au maximum les aliments qui nuisent à ma santé ( sucre, alcool, cuisson à température élevée, ..)
  13. Faire une cure de détox
  14. Faire des bains dérivatifs
  15. Sauter, courir, faire des galipettes avec les enfants
  16. Participer à des rassemblements de femmes, comme des cercles ou des retraites
  17. Penser à moi-même comme faisant partie d’une communauté de femmes plutôt que d’une personne isolée
  18. Trouver du sens dans mes défis actuels
  19. Prendre des risques pour ce qui est essentiel pour moi
  20. Libérer ce dont je n’ai plus besoin
  21. Lire la pile de livres sur ma table de nuits ou les donner
  22. Faire des cures de plantes pour un sommeil réparateur
  23. Prendre du temps pour me reposer
  24. Respecter mon temps et mon énergie
  25. Ne pas penser au passé, ne pas penser au futur, être maintenant
  26. Être gentille
  27. Oser passer à l’action sans écouter mes peurs
  28. Continuer à apprendre en observant la nature
  29. Ecouter mon intuition car elle a toujours raison
  30. Pratiquer 10 minutes de respiration consciente tous les soirs au coucher
  31. Ecouter mes émotions et mon corps comme des messagers de ce qui se passe pour moi
  32. Faire le tri à la maison
  33. Créez un espace pour ma créativité – c’est mon énergie vitale
  34. Être douce avec moi quand c’est difficile
  35. Me masser plus souvent avec des huiles précieuses, féminines
  36. Investir sur mon bien-être
  37. Dire à mes proches combien je les aime et à quel point la vie est plus belle avec eux
  38. Pratiquer la gratitude
  39. Chanter pour me donner un massage intérieur
  40. Donner du temps aux personnes avec qui je me sens bien
  41. Faire l’amour
  42. Croire et sentir que je suis la créatrice de ma vie
  43. Rester moi-même, même quand ça dérange ou que c’est pas populaire
  44. Nager, passer du temps dans l’eau
  45. Investir mon énergie dans ce que je veux développer et déléguer le reste
  46. Danser
  47. Apprendre quelque chose que je n’ai jamais fait de ma vie
  48. Faire plus de ce qui me éclaire de l’intérieur
  49. Ne pas me décourager quand ce n’est pas facile
  50. Oser vivre une vie dont je suis fière

Lesquels choisis-tu pour être centrée, sereine et bien dans ton corps et ton esprit ?
Partage-les dans les commentaires ci-dessus !
J’ai hâte de les découvrir !

Inspire quelqu’un aujourd’hui ! Partage « 50 nuances de sérénité et bien-être » avec tes amis <3

 

Pour obtenir toutes les semaines des ressources de bien-être et spiritualité, inscris-toi à la newsletter de Arbre de Lune.
Si tu souhaites davantage d’inspiration au quotidien, connecte-toi à ma page Facebook Arbre de Lune.
Et si tu souhaites plus de soutien direct et de communauté avec des personnes partageant les mêmes idées, rejoigne le groupe Facebook de Arbre de Lune.

 

Si tu souhaites être accompagnées dans tes pratiques de sérénités et bien-être, tu aimeras mes propositions individuelles et en groupe.

Retraite Féminine La Femme Sacrée l’éveil de la Déesse

Cercles de Femmes

Femme Transformation, l’équilibre émotionnel et énergétique

Femme Equilibre, le bien-être au féminin

 

Et toi, quel élément choisis-tu pour te poser ?

Et toi, quel élément choisis-tu pour te poser ?

Aimes-tu travailler avec les éléments ?

Ca y est, l’été est terminé, la rentrée vient de passer et les énergies de l’automne se font bien sentir, avec cette première baisse de chaleur et lumière qui nous invite à une pause douillette.
Quoi, pause douillette, diras-tu, alors que tu viens de reprendre les activités et que tu cours toute la journée entre le travail, les enfants, les inscriptions aux cours de sport, les courses, etc ???
Et si cette pause, ne serait-elle que de 10 minutes par jour comme je te propose plus bas, pouvait changer tout, en te faisant sentir encore mieux dans ton corps et dans ton esprit ?Parce que nous le savons toutes, à l’automne nous sommes encore très créatives et pleines d’inspirations pour la rentrée et en même temps nous savons bien que dans quelques jours notre énergie commencera à baisser par rapport à l’été, pour nous amener doucement vers l’hiver …
Mes propositions de pause bien-être te permettent de traverser cette baisse d’énergie avec plus de douceur :-)En naturopathie, comme dans pratiquement toutes les médecines douces, nous conseillons toujours d’accompagner les changements de saison avec des soutiens naturels.
Le changement de saison veut dire que ton corps et ton esprit doivent passer d’un équilibre à un autre, en transitant par un déséquilibre. Et ces périodes ont donc besoin d’être accompagnées, sinon le déséquilibre risque de durer !

C’est comme à la maison, quand tu décides de changer complètement l’agencement d’une pièce ou bien quand tu sors tout ce qui se trouve dans placards pour le grand nettoyage. Il y a de l’ordre et de l’équilibre avant et après, mais pendant, quand tout est en train d’être changé de place, c’est le bazar ! Et si on ne fait rien et que ça reste comme ça et bien ce n’est pas très agréable à vivre !

L’automne c’est un peu ça : pour vivre un hiver sans trop de fatigue, ton corps et ton esprit ont besoin d’attention dès maintenant. Cela ne veut pas dire essayer d’avoir le même tonus qu’au printemps : c’est important de respecter les rythmes de la nature et de savoir aussi lever le pied à certaines périodes de l’année. Cela veut plutôt dire que tu pourras arriver à l’hiver et traverser les grisailles automnales avec un corps qui se sent bien et un esprit serein et détendu <3

Pour ma part, j’aime travailler avec la Roue Médecine comme outil de bien-être (et comme outil spirituel). La Roue Médecine nous vient des enseignements amérindiens et elle est aussi appelée Cercle de Vie. En quelques mots, elle nous aide à équilibrer les différentes parties qui nous composent pour arriver à l’harmonie.
Les 4 éléments qu’elle contient nous fournissent des supports précieux pour notre bien être.
Comment ?
C’est tout simple : 4 éléments – 4 propositions à mettre en place, déclinées pour la saison !
Et je te propose un jeu. En lisant, sens quelle proposition résonne le plus pour toi, celle qui te fait dire « oh ça me ferait tellement de bien !  » Note-là dans ton cahier et engage-toi à la faire tous les jours pendant 21 jours.

Je serai heureuse d’avoir ton retour !

La Terre

La Terre c’est ta base. Ta structure, ton ancrage. Ce qui est essentiel pour toi et ton corps.
Alors, pendant ce mois de septembre, tu peux renforcer ton ancrage en allant tous les jours 10-15 minutes dans la nature. Dans le parc à côté de chez toi, dans ton jardin, dans la forêt, peu importe.
Déjà ça te feras marcher pour y aller et le corps adore ça !
Une fois là bas, continue à marcher si tu le souhaites ou bien pose-toi, sens la présence de ton corps sur la terre, les arbres autour, les bruits des animaux. Il n’y a rien à faire, juste à être comme la nature et à laisser ton corps et ton esprit se détendre.

L’Eau

L’eau c’est la fluidité, c’est la fertilité, c’est la sensualité. C’est aussi tes émotions.
Pour cette fluidifier ton corps et ton esprit, rien de tel que de le libérer des toxines physiques et émotionnelles avec une cure d’eau tiède.
Tout simplement, tous les jours pendant 3 semaines, bois de l’eau tiède, dans un joli bol, en dehors des repas si possible. Choisis une eau de bonne qualité. Chauffe-là et pendant que tu la bois par petites gorgées, visualise qu’elle purifie ton corps et ton esprit.

Le Feu

En cette saison le feu intérieur ne manque pas, en revanche tu peux sentir le besoin de nourrir la chaleur de ton corps. Pour réchauffer ton corps, tu peux te coucher avec une bouillotte chaude sur le foie. Sais-tu que contrairement aux autres organes, ton foie a besoin d’être entre 39° et 41°C pour bien fonctionner ? Alors, lui apporter une bouillotte chaude c’est un magnifique cadeau et il te remerciera en travaillant encore plus à éliminer toutes les toxines, les hormones en trop, les graisses, les résidus de médicaments, les polluants (hé oui c’est bien lui fait tout ça !). Et quand on élimine les toxines, on libère l’esprit également !

L’air

L’air c’est notre souffle de vie. Respirer de façon consciente peut changer complètement nos pensées, nos émotions et aider notre corps à se détendre.
Pendant que l’air est encore tiède en ce mois de septembre, c’est une magnifique idée de sortir juste 10 minutes par jours et respirer profondément, en gonflant et dégonflant bien le ventre. Pour aller plus loin, tu peux imaginer d’inspirer ce que tu as envie d’attirer et d’expirer ce que tu as envie de laisser partir. Par exemple : j’inspire l’abondance – l’expire mes peurs 😉
Les effet sont assez immédiat en terme de bien-être : 10 minutes de respiration profonde et tu te sentiras sereine, détendue et pleine d’énergie dans tout le corps.

Alors quel élément t’attire le plus ? C’est sûrement celui que tu as le plus besoin de renforcer en cette saison.

Si cela t’inspire et que tu souhaites aller plus loin, voici mes propositions pour les mois de septembre / octobre.

DIMANCHE 22 SEPT 10h30 – 18h30 : Atelier « A LA RENCONTRE DE VOS PLANTES GUIDES et RITUEL POUR L’EQUINOXE D’AUTOMNE «  à Lormaye (28)  Infos

MERCREDI 25 SEPT 20h – 22h30 : Atelier « CYCLE FEMININ & CYCLE LUNAIRE : PHASE I «  à Dourdan (91) en co-animation avec Angélique Brisard. Infos

WEEK-END 4-6 OCT : Retraite féminine Reliance « LA FEMME SACREE » à La Pinterie (72) Infos

LUNDI 7 OCT 20h – 22h30 : 1er cercle de femme « RELIANCE A LA TERRE » à Bullion (78) Infos

MARDI 8 OCT 20h – 22h30 : 1er cercle de femme « LA ROUE MEDECINE ET LE FEMININ SACRE » groupe I, à Bullion (78) Infos

MERCREDI 9 OCT 20h – 22h30 : Atelier « CYCLE FEMININ & CYCLE LUNAIRE : PHASE II «  à Dourdan (91) en co-animation avec Angélique Brisard. Infos

VENDREDI 18 OCT 20h – 22h30 : 1er cercle de femme « LA ROUE MEDECINE ET LE FEMININ SACRE » groupe II, à Bullion (78) – cet évènement est COMPLET

Au plaisir de partager avec toi !

7 raisons pour rejoindre un cercle de femmes

7 raisons pour rejoindre un cercle de femmes

Quand j’ai commencé à en animer en 2012, les cercles de femmes étaient encore très rares et presque marginaux.
Depuis de nombreux cercles fleurissent un peu partout, chacun avec une identité précise façonnée par l’animatrice et les participantes.
Pourquoi ont-ils autant de succès et quelles sont les bonnes raisons qui font que tu pourrais aussi avoir besoin de ces moments de partages entre femmes ?

1. tu souhaites prendre un moment juste pour toi, une fois par mois

C’est probablement la raison fondamentale pour laquelle la plupart des femmes ont envie de rejoindre un cercle ! Nous portons beaucoup dans notre vie quotidienne – la famille, la maison, le travail, tout ce qui constitue ce qu’on appelle la « charge mentale » d’une femme.
Quand tu arrives à mon cercle, dans ma maison en pleine nature, dans un cadre cocooning et au calme, tu prends soin de toi. Ton mental se pose, tu es portée par les partages, les méditations, les rituels. La plupart des participantes me témoignent attendre ce moment juste pour elles avec impatience.

2. tu as besoin d’être écoutée et entendue en toute bienveillance

Parfois tu peux avoir envie de partager avec d’autres personnes ce qui se passe dans ta vie (travail, enfants, couple) sans être jugée ni conseillée, juste entendue dans ton expression. Le cercle de femmes est fait pour ça. Je propose une charte en début d’année qui nous invite à écouter en toute bienveillance, à garder dans le cercle ce qui se dit, à ne jamais juger une autre femme.
Et tu te sens accueillie et soutenue quand tu découvres que d’autres femme dans le cercle traversent la même situation ou l’ont traversée.
Nous nous encourageons l’une l’autre et ça donne beaucoup de force.

3. tu souhaites rencontrer d’autres femmes qui voient les choses comme toi

Les femmes qui viennent aux cercles ont envie de sortir de la course folle et tendue de la vie de tout les jours. Elles sentent le besoin de prendre soin d’elles, de retrouver par moments un rythme de vie plus doux qui respecte leurs besoins. Elles aiment célébrer la nature, découvrir une autre façon de vivre et de voir le monde. Et ont envie de créer des liens avec d’autres personnes qui voient les choses de la même façon. Si tu as aussi envie de découvrir cet univers et de rencontrer des femmes qui vibrent comme toi, le cercle de femmes est fait pour toi !

4. tu crois qu’un véritable lien de soutien peut se créer entre femmes

Il y a quelques jours j’ai lu cette phrase dans un article américain:
« Un cercle de femmes est un espace sécurisé et sacré dans lequel les femmes peuvent se réunir, s’exprimer, être entendues et être vues. Les femmes à travers l’histoire se sont regroupées en cercles pour se soutenir les unes les autres et partager leur sagesse. Ces rassemblements aident les femmes à s’affirmer et à prendre conscience de leur force féminine, à renforcer leurs vibrations positives. La société nous divisant chaque jour davantage, les femmes ont plus que jamais besoin de la communauté »
Cette phrase m’a beaucoup inspirée car depuis 8 ans que j’anime des cercles, j’ai entendu de nombreux témoignages dans ce sens là. Participer à un cercle nous permet de voir le lien entre femmes d’une façon différente. Là où, dans le monde ordinaire, les relations peuvent être teintées de jalousie, médisance, méfiance, dans le cercle tu peux au contraire trouver soutien, encouragement, confiance.
Et petit à petit nous arrivons à transformer les relations dans la vie quotidienne aussi !

 

5. tu souhaites transformer ta vie pour aller vers plus de confiance et sérénité

Quand tu sors de ton mental et que tu commences à voir les choses différemment dans ta vie … quand tu peux partager tes émotions en te sentant entendue … quand tu reçois puissance et guidance au travers de rituels … tout cela commence petit à petit à se refléter dans ta vie.
Au début tu vis cela juste le temps du cercle et après, rentrée chez toi, les anciennes habitudes reprennent le dessus.
Mais, cercle après cercle, quelque chose commence à se transformer en toi. Les schémas qui te limitent, les peurs, les blocages peuvent petit à petit laisser la place à plus de confiance, de créativité, de sérénité. Tu commences à te sentir sûre de toi, à affirmer tes véritables besoin.
Tu accueilles ce qu’on appelle la puissance de la femme, c’est à dire ce rayonnement naturel qui émane d’une femme qui se connaît, se respecte et respecte les autres.

6. tu aspires à t’ouvrir petit à petit à une forme de spiritualité féminine

La plupart des participantes à mes cercles m’expriment le souhait de trouver un sens différent à notre vie de tous les jours.
Aspires-tu à te sentir connectée à la nature et à ses rythmes ? Savoir traverser les périodes faciles et celles difficiles avec la même confiance que la nature a quand elle traverse l’abondance de l’été mais aussi le froid de l’hiver ? A trouver en toi la douceur du coeur, la stabilité, la sécurité sans la chercher à l’extérieur ?
C’est ce que j’appelle la spiritualité féminine – une ouverture sur un autre sens de la vie, en lien avec la Terre et ses rythmes, la Lune et ses rythmes, dans une communauté de femmes bienveillantes et soutenantes – et que je propose de vivre dans mes cercles.

7. tu aimes les rituels qui te connectent à la nature

Dans mes cercles j’aime proposer des méditations et des rituels pour renforcer notre lien à la nature et recevoir ses enseignements.
L’année dernière un des moments clés a été le travail avec la Tortue par exemple. La Tortue nous apprend à être connectée en permanence à la Terre (c’est à dire rester ancrée quoi qu’il arrive), elle nous enseigne à faire dos rond quand quelque chose de désagréable ou difficile se présente à nous, elle nous transmet la sagesse d’avancer à notre rythme, lent ou rapide, au lieu de nous épuiser à suivre des rythmes qui sont pas les nôtres.
Cet animal nous a accompagnées et nous avons beaucoup appris en mettant en pratique ses qualités dans notre vie de tous les jours.
Mais nous avons aussi travaillé avec des plantes (mon monde d’élection), avec les arbres, avec la lune …
Si tu sens l’envie de retrouver cette connexion à la nature qui a été tellement perdue dans notre société, tu es la bienvenue dans notre cercle <3

Témoignage de Suzon :

Lorsque j’ai participé à mon 1er cercle avec Serena, il y a 5 ans, c’était comme me reconnecter à ma part manquante. Chaque cercle est différent, grâce à la guidance sensible et à l’expérience de Serena. Et au fil des ans, c’est aussi une communauté d’amitiés précieuses, façonnées par nos échanges intimes et authentiques, que j’y ai aussi trouvé. Merci Serena.

Témoignage de Catherine :

Les cercles de Serena ont été pour moi le début d’une nouvelle manière de penser ma vie, en y intégrant des petits rituels – y compris en dehors des cercles, pour moi, seule – qui me permettent d’ancrer de manière palpable, dans le quotidien, le sens que je souhaite lui donner. Par ailleurs, la douceur et la bienveillance qui règne au sein des cercles m’ont redonné confiance en ce lien de sororité avec les autres femmes, que j’avais le sentiment de trop peu vivre dans une société où les contextes favorisant les échanges profonds entre êtres humains sont de moins en moins nombreux.

 

Les cercles pour la saison 2019-2020 :

Cercle de Femmes Reliance à la Terre :

Cercles de femmes : Reliance à la terre

Cercle de Femmes Ombres et Lumière du Féminin :

https://arbredelune.com/project/cercle-de-femmes-ombres-et-lumiere-du-feminin/

Le Repos Sacré : abandonnez-vous à votre hiver intérieur

Le Repos Sacré : abandonnez-vous à votre hiver intérieur

Donnez-vous l’autorisation de vivre pleinement vos règles – votre hiver intérieur !
Vous recevrez de nombreux cadeaux : bien-être physique et émotionnel, une grande présence à vous même, le sentiment profond de paix, d’unité.
Pour vivre tout cela il est pourtant indispensable de vous accorder le Repos Sacré !

 

Le Repos Sacré de la Femme

Ma mère m’a toujours raconté avoir été dispensée de gym à l’école quand elle avait ses règles. Elle en rigolait comme d’une appréhension presque moyenâgeuse qui entourait le cycle féminin. A cette époque là on ne se baignait pas à la mer pendant le cycle, on ne dansait pas.
Pour ma part, pas de dispense – j’étais bien obligée de faire mes cours de sport même quand mes lunes étaient là et que j’aurais préféré rester bien au chaud, bouillotte sur le ventre.
Qu’en est-il en vérité ?
Bien sûr, les règles ne sont pas une maladie. Et non, nous ne sommes pas indisposées quand elles sont là (au contraire je me trouve plutôt bien disposée pendant mes lunes en comparaison à la période pré-mestruelle 😀 ). Je comprends donc la réaction des femmes de la génération de ma mère, soulagées que ce tabou autour du cycle ait été levé.
Mais s’accorder un véritable repos n’a rien a voir avec un retour en arrière ! L’idée n’est pas de montrer à la femme ses vulnérabilités comme des faiblesses que l’homme n’a pas. Le véritable repos se fait par choix, la tête haute, le coeur ouvert à l’autre qui prendra le relais de nos activités pendant les quelques heures ou jours où nous allons explorer un autre monde – notre intérieur.

Un besoin physiologique

Même si bien des femmes rigoleront à ces propos, le besoin de repos est physiologique.
Pendant nos lunes, la production d’hormones féminines (oestrogènes, progestérone) est au plus bas. Cela entraîne une baisse des hormones qui nous donnent tonus, énergie et motivation, comme la dopamine. En revanche, sont produites en plus grande quantité les hormones comme le GABA qui calment notre système nerveux en induisant un état de relaxation, une baisse de la tension artérielle et une besoin accrue de sommeil (1).

Prétendre travailler et être en action de la même façon tout le mois durant est tout simplement anti-physiologique ! Notre corps n’apprécie pas que l’on aille à l’envers de sa tendance naturelle pendant 40 ans. Il le manifeste d’ailleurs avec plusieurs symptômes – fatigue, déséquilibres hormonaux, fragilisation de la santé.

Alors, êtes-vous prêtes à travailler moins, vous occuper différemment de votre maison et vos enfants, à sauter un cours de sport, à décliner une invitation pendant vos règles ?

 

Mon expérience

Si je vous partage cette question, c’est parce que je n’ai pas toujours respecté les besoins de mon corps en fonction des phases de mon cycle.
Comme la plupart des femmes, j’ai pris la pilule pendant ma jeunesse. Cette pilule qui, en plus de protéger mes relations intimes, avait aussi le mérite de bien gommer toute la richesse d’expressions corporelles et émotionnelles dont le cycle me faisait cadeau. Dans cette linéarité fictive, je pouvais ignorer toute demande de repos.
Je faisais pas mal de sport, je travaillais, je sortais avec les amis tout le mois durant.
Et périodiquement je me sentais épuisée, sans comprendre pourquoi :-O.
Dès que j’arrêtais la pilule, les douleurs de mes règles me rappelaient que quelques choses n’allait pas dans mon rythme.
Et à chaque fois que je posais la question autour de moi, la seule réponse obtenue était « c’est normal d’avoir mal. Reprenez la pilule, ça vous aidera ».

Et puis un jour …

Et puis comme nous toutes j’ai grandi, j’ai vieilli, j’ai lu, j’ai entendu, j’ai écouté aussi.
J’ai arrêté la pilule. J’ai eu des enfants. J’ai rencontré d’autres femmes qui étaient sur le même chemin.
J’ai regardé mon corps non plus comme un être à discipliner mais comme un ami à accueillir.
Et j’ai commencé à m’accorder du repos pendant mes règles.

Parfois un jour entier. Parfois quelques heures. Un peu plus de sommeil. Un peu moins de travail, d’activité physique.

En échange de ce lâcher prise, le Repos Sacré m’a apporté des cadeaux.
Mon cycle tout d’abord, vécu librement et sans hormones artificielles depuis 13 ans maintenant est juste comme je le souhaite. Régulier, sans douleurs ni trop de pertes (il se modifie quand même depuis que je suis dans la quarantaine, mais ça c’est une autre histoire ! )
Je me sens également beaucoup plus en accord avec ma féminité. Je respecte mes besoins. J’apprends petit à petit à dire non quand ce n’est pas juste.
Je laisse les principes rigides pour accueillir davantage le bon sens.
Et j’accueille la guidance que mon cycle et mon intuition m’apportent !

Je suis loin d’avoir tout compris, tout intégré.
Mais heureusement j’aurai encore quelques années de cycle devant moi avant la prochaine grande étape initiatique que sera la ménopause.

Quelques idées pour vivre le Repos Sacré en étant une femme active

  1. Autant que possible j’essaie de bloquer dans l’agenda la journée où mes lunes arrivent (ou au moins un des jours qui suivent, ou quelques heures – c’est toujours mieux que rien !).
  2. Je cuisine le moins possible – je délègue, je réchauffe les restes, je fais au plus simple !
  3. Une balade méditative en forêt me recharge en profondeur alors que le cours de sport me fatigue encore plus – le choix est assez simple à faire 😉
  4. Je sensibilise mon entourage. J’informe mon compagnon et mes enfants quand mes lunes sont là. Chaque mois je glisse dans la conversation l’info que j’ai davantage besoin de me reposer. Je propose des activités calmes aux enfants.
  5. Mon corps me demandant naturellement de dormir davantage, j’essaie de me coucher un peu plus tôt que d’habitude. Si la fatigue est vraiment présente, je m’autorise éventuellement à ne pas partager le lit avec mon compagnon pour être sûre de ne pas être réveillée !
  6. Je me chouchoute avec des tisanes (essayez ortie/achillée/mélisse ! ), de l’eau chaude, des soupes s’il fait froid.
  7. Je profite du calme pour méditer, tirer des cartes, écrire … La frontière entre conscient et subconscient étant beaucoup plus subtile, je reçois souvent des messages sur des projets à mettre en place dans les semaines qui suivent, des réponses à me questionnements. Et ce lâcher prise remet à sa place le mental qui s’est souvent affolé pendant les jours qui ont précédé les lunes.

 

Avez-vous envie d’essayer et de me partager votre expérience ?
Je serai heureuse de recevoir vos commentaires et témoignages.

Serena.

Mes propositions pour vous accompagner

🌸

Retraites féminines Reliance

3 stages en résidentiel
12-14 avril Femme Cyclique
26-28 juillet Femme Guérisseuse
4-6 octobre Femme Sacrée

🌸

Cercles de Femmes – Le Cycle Sacré de la Femme

Un cycle pour explorer les 4 femmes du Cycle Sacré : Celle qui Sait, Celle qui Fleurit, Celle qui Aime, Celle qui Voit.
février à juin 2019

🌸

Accompagnement individuel Femme Eveil

l’épanouissement de votre féminin

🌸

Livre “Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin” ed. Le Courrier du Livre

Serena Zigrino Auteure Livre Rituels de Femmes pour explorer les secrets du cycle féminin

 

Sources :
(1) www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4793919/

La beauté de chaque saison de la femme

La beauté de chaque saison de la femme

Cet article est un extrait de l’atelier « La beauté de chaque saison de la femme » !
J’ai eu le bonheur de l’animer au salon Féminaissance à Lyon, pour présenter le livre « Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin ».

« A chaque saison, la nature éblouit par ses paysages et ses couleurs laissant paraître toute sa beauté et sa splendeur » Mazouz Hacène

Quelle est donc la beauté de chacune de vos saisons ?

 

La beauté du printemps de la femme – la phase préovulatoire / Lune Croissante

Pendant cette phase, vos œstrogènes montent en flèche entraînant avec elles les hormones de l’action, du plaisir, de la bonne humeur (dopamine, sérotonine …)
Vous vous sentez ainsi fraîches, pleines d’énergie, dynamique, motivée, déterminée, innovante.
Vous rêvez de changer le monde.
Chaque mois, vous renouvelez le regard que vous portez sur le monde.
Vous rêvez de créer des projets, vous passez à l’action, insouciante, confiante…

Qu’est-ce que nous sommes belles avec cette fraîcheur que nous retrouvons à chaque mois !
La beauté est même extérieure dans cette phase. Les œstrogènes rendent en effet notre peau lumineuse et favorisent l’élimination d’eau en rendant notre silhouette plus svelte.

Vous êtes totalement connectée à : vous même, votre univers, votre vérité !

La beauté de cette saison : vous incarnez l’insouciance du printemps qui ne connaît pas les tempêtes d’automne.

La beauté de l’été de la femme – la phase ovulatoire / Pleine Lune

C’est la phase de l’ovulation : le pic d’oestrogènes et hormones hypophysaire la déclenche.
Elle entraîne également la production d’autres hormones comme l’ocytocine (hormone du lien).
La présence de testostérone fait que le désir est au rdv. Vous êtes rayonnante, lumineuse, sensuelle, vos phéromones diffusent autour de vous.
Tout cela bien sûr, car votre corps se prépare pour une éventuelle fécondation par l’élu de votre coeur.
Même si vous ne souhaitez pas cette fécondation, il faut bien se rappeler que le corps obéit à son intelligence propre et cherche toujours cette rencontre. Et il met tout en place pour la trouver … 😉

Après l’ovulation, la progestérone commence à grimper : vous êtes alors maternelle, maternante, attentionnée (même si vous n’avez pas d’enfants, vous le serez avec votre entourage – famille, amis, animaux, plantes ) !
Vous êtes dans la célébration de la vie : la créer, la protéger, être en Amour.
Relationnel et communication sont au top, c’est le moment donc de recevoir les amis, faire une sortie en famille. Mais aussi parler avec votre partenaire d’un sujet un peu délicat ou demander une augmentation à votre chef 😉

Vous êtes totalement connectée à : votre entourage, vos relations, le monde entier !

La beauté de cette saison : vous vibrez la joie et la plénitude de l’été en symbiose totale avec la Vie !

 

La beauté de l’automne de la femme – la phase prémenstruelle / Lune Décroissante

La progestérone baisse et avec elle les hormones qui nous donnent notre bonne humeur, notre zénitude.
L’énergie d’action baisse progressivement aussi et se transforme en énergie intérieure, en connexion avec tout ce qui est spirituel, magique, mystique, subtil ! Vous pouvez avoir une envie accrue de méditation, yoga, nature, plantes… Votre intuition se développe, vous êtes visionnaire !

C’est aussi le deuil de la plénitude de l’été.
Tout comme à l’automne, vous traversez ce deuil dans la tempête : tristesse, irritabilité, émotions à fleur de peau. Vous pouvez vous sentir fragile, incomprise ou parfois pleine de colère.
Pour apaiser ces émotions, la communication avec votre corps est une force majeure de cette période. Sans elle l’énergie risque de partir dans le mental avec ses ruminations incessantes !
Adapter son rythme de vie à cette diminution d’énergie est indispensable. Cela vous oblige donc à faire un tri dans sa vie, un bilan de ce qui vaut la peine d’être gardé et les activités superflues qui vous prennent du temps sans vous nourrir véritablement.

Vous êtes totalement connectée à : la nature, l’univers, la spiritualité !

La beauté de cette saison : comme une magicienne, vous incarnez le mystère des forces automnales qui alternent les tempêtes à des journées de grandes douceurs. Vous percevez l’ouverture vers quelque chose de plus grand que le visible.

La beauté de l’hiver de la femme – la phase menstruelle / Nouvelle Lune

 

Les hormones se taisent, l’utérus se libère de sa couche fonctionnelle en saignant.
C’est la saison de laisser aller le trop plein. De vider la tête (elle se vide souvent toute seule – nous nous sentons parfois dans le brouillard quand nous avons nos lunes ! ). Votre corps vous demande de vous poser dans cette fragilité extérieure qui vous rend fatiguée, pour aller contacter votre véritable force profonde, à l’intérieur de vous.
Vous ne faites plus, vous êtes !
Dans le vide de la grotte de votre ventre, vous retrouvez votre terre intérieure, votre sagesse, votre puissance, votre authenticité, votre essentiel.
Vous êtes en lien avec le Tout et le Néant, avec le vide, réceptive à vous même.

Vous êtes totalement connectée à : le principe du vide, d’où naissent tous les possibles !

La beauté de cette saison : l’immobilité et le repos de l’hiver vous donnent une grande sagesse et préparent le terrain du renouveau.

 

 

Si vous avez aimé cet extrait, vous aimerez probablement le livre « Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin » :
https://arbredelune.com/produit/rituels-de-femmes-pour-explorer-les-secrets-du-cycle-feminin/

Serena Zigrino Auteure Livre Rituels de Femmes pour explorer les secrets du cycle féminin

 

Panier
Il n'y a pas de produit dans le panier !
Sous-total
0,00
Total
0,00
Continuer mes achats
0